21 août 2018

Changer l'eau des fleurs

'ai refermé le livre "comme un roman dont on est tombé amoureux. Un roman ami dont on a du mal à se séparer parce que l'on veut qu'il reste près de soi, à portée de main". J'avais envie encore de rester dans l'univers de Violette, dans les heures sombres et les soleils que la vie accroche au dessus des nuages. J'ai aimé chaque personnage, chaque mot, la pudeur, la puissance, cette farouche envie de vivre malgré tout … Faites-vous plaisir, lisez-le, ce livre est un bijou, un baume, une envie qui monte des tripes pour que les choses les... [Lire la suite]
Posté par clory_b à 17:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07 avril 2011

Le saviez-vous ? : la quatrième de couverture

Trompeusement reléguée à l’arrière d’un livre, la « quatrième » n’en est pas moins la page la plus substantielle. Destinée à ouvrir l’appétit des lecteurs, elle préside en grande part au destin d’un ouvrage en librairie. On a tendance à l’oublier : les livres sont ainsi faits qu’on les commence toujours à l’envers. Il suffit pour s’en convaincre d’observer les lecteurs potentiels, flânant au hasard des rayons d’une librairie : l’œil d’abord accroché par un titre, un nom d’auteur, ou un prix littéraire mentionné sur bandeau coloré,... [Lire la suite]
02 mars 2011

L'amour et le reste ...

« C'est un livre qui donne envie d'être amoureux». Commençons là où Thierry Richard termine sa critique de La délicatesse de Foenkinos, parce que c'est exactement cela . Au début on se dit : « Mouais, faut voir»... et on voit. Ce roman entre dans notre quotidien sur la pointe des pieds, mais au fil des pages, il nous prend en otage. Et on ne le lâche plus. Sous couvert d'une histoire d'amour parfaite jusqu'à l'ennui, l'auteur nous surprend et nous attrape. Les ratés de l'amour (« On a toujours cinq minutes de retard sur nos... [Lire la suite]
Posté par clory_b à 19:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
24 février 2011

Valeurs sentimentales

 Le Musée des valeurs sentimentales, de Gaëlle Obiegly Savez-vous à qui s’adressent les gens qui parlent seuls, « qui chuchotent, qui crient [...] dans les rues, dans les gares » ? Serait-il fou d’imaginer un monde, tel que le nôtre, où rien ni personne ne compterait davantage que les disparus, les oeuvres qui les incarnent et les lieux qui les abritent ? Gaëlle Obiégly nous avait prévenus. Son prochain roman serait abstrait, et dénué de tout personnage, avait-elle annoncé lors de la parution de Faune(éd.... [Lire la suite]
Posté par clory_b à 19:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
14 février 2011

Amour, amour !

Ahh tous ces cœurs vibrants dans un bel unisson ! C’est l’amour, l’amour que l’on fête en ce jour ! On l’écrit, on le clame, on aime sans raison Car la raison, on sait, ce n’est pas de l’amour. Chacun de son billet ira de sa bluette Pour clamer à l’aimé son petit compliment Des cadeaux à foison, des fleurs sur la moquette Et l’expression fugace de nos beaux sentiments. Et tout ceux qui sont seuls, naufragés sur le quai, Voyant passer des trains qu’ils ne prendront jamais Ceux qui en ont rêvé et... [Lire la suite]
Posté par clory_b à 13:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
10 février 2011

Céline

Le cinquantenaire de la mort de Louis-Ferdinand Céline est sujet à polémique. Si des voix se sont élevées contre l’hommage qui devait lui être rendu par le ministère de la Culture, Le "Magazine Littéraire" a fait le choix de lui consacrer son dossier du mois de février. Céline est certes, l’auteur de pamphlets antisémites, et cela ne laisse personne indifférent. L’occasion semble parfaite, donc, pour faire le point sur les études céliniennes. Il y eut bien un temps pour le juger. Mais ce temps est peut-être passé. Cinquante... [Lire la suite]
Posté par clory_b à 18:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 mai 2010

Purge stalinienne

En France nous eûment le régime de Vichy ... En URSS ils eurent Staline En février dernier, j'écoutais avec grand intérêt l'émission Répliques d'Alain Finkielkraut, avec Nicolas Werth et la  philosophe Bérénice Levet, nous invitant à un retour sur la terreur stalinienne à travers la lecture de deux livres : celui de Nicolas Werth, L'ivrogne et la marchande de fleurs : autopsie d'un meurtre de masse, 1937-1938, et celui de Orlando Figes Les chuchoteurs : vivre et survivre sous Staline. Je n'ai pas encore lu le second mais... [Lire la suite]
Posté par clory_b à 18:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,