Alias Clory

09 août 2018

L'art comptant pour rien !

Entre l'art du milliardaire Pinault et celui d'un enfant africain, lequel choisissez-vous ?

On peut en effet s'interroger … Où est l'art finalement ou plutôt qu'est-il devenu ?
L'art est cette création devant laquelle on reste en contemplation, qui vous retourne de l'intérieur, qui vous élève et vous rend plus humain.
Sans conteste, c'est vers la création de ces enfants que mon cœur penche, parce que ça m'amuse et que ça me ramène à une enfance où le "bricolage" prenait des allures de chef d'œuvre :-)
L’image contient peut-être : voiture
L’image contient peut-être : plein air

Posté par clory_b à 11:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Emmanuel Macron ... une vie "mouvementée"

Allez savoir pourquoi, j'ai eu envie de lire sur Wikipédia, le parcours d'E. Macron ..

C'est terriblement éclairant sur les dispositions caractérielles de ce type dont l'arrogance, la manipulation et la non-fiabilité (voire la trahison) semblent être une ligne de conduite à part entière. Bon, c'est vrai, je n'apprécie pas du tout le personnage. Quand je pense qu'll a fait un mémoire sur Machiavel ...

 

Posté par clory_b à 01:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 août 2018

L'art de vivre

C'est une belle philosophie de vie que je vous partage aujourd'hui en ces quelques lignes d'Olivier de Kersauson. Cet art majeur, pour moi, de vivre dans l'"ici et maintenant" ...

 

"Le jour où je vais disparaître, j'aurai été poli avec la vie car je l'aurai bien aimée et beaucoup respectée. Je n'ai jamais considéré comme chose négligeable l'odeur des lilas, le bruit du vent dans les feuilles, le bruit du ressac sur le sable lorsque la mer est calme, le clapotis. Tous ces moments que nous donne la nature, je les ai aimés, chéris, choyés. Je suis poli, voilà. Ils font partie de mes promenades et de mes étonnements heureux sans cesse renouvelés. Le passé c'est bien, mais l'exaltation du présent, c'est une façon de se tenir, un devoir. Dans notre civilisation, on maltraite le présent, on est sans cesse tendu vers ce que l'on voudrait avoir, on ne s'émerveille plus de ce que l'on a. On se plaint de ce que l'on voudrait avoir. Drôle de mentalité ! Se contenter, ce n'est pas péjoratif. Revenir au bonheur de ce que l'on a, c'est un savoir vivre."

Posté par clory_b à 00:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03 août 2018

Pain brioché remboursé par la sécurité sociale !

Il y a plus de 200 ans, la reine Marie-Antoinette (qui n'était visiblement pas si pas sotte), l'avait prescrit aux français qui crevaient de faim ! En avance sur son époque ?? 😀

Un pain brioché remboursé par la sécurité sociale sera disponible en France à partir de septembre

C’est insolite mais ce n’est pas une blague : une entreprise française a mis au point une brioche « médicale », hyperprotéinée, elle sera remboursée par l’Assurance Maladie.

Ne vous étonnez pas si votre médecin vous prescrit un jour à vous ou l’un de vos proches de la brioche : c’est à présent médical et remboursé par l’Assurance Maladie. Cérélab, un laboratoire situé en Côte d’Or a en effet mis au point une préparation boulangère riche en vitamines B6, B9 et B12, concentrée en calcium et en sélénium. Riche en protéine, les médecins pourront dès septembre la prescrire à leurs patients dénutris ou aux besoins protéiniques accrus. C’est le cas des personnes âgées notamment, mais aussi de certaines pathologies lourdes comme le VIH ou certains cancers.

Crédits : G-Nutrition

G-Nutrition, c’est son nom, peut donc être prescrit selon un arrêté publié au Journal Officiel au début du mois de juillet. Disponible au prix de 1,04 euros l’unité, le pain de 65 g est hyperénergétique avec plus de 200kcal dans une petite brioche. Sa durée maximale de conservation est de 70 jours.

Il aura fallu plus de dix ans au laboratoire français pour mettre au point ce produit pouvant réunir toutes les conditions d’une brioche classique, en prenant en compte les besoins qu’elle espérait en plus fournir. le CHU de Dijon, l’Institut national de recherche agronomique (Inra), le groupe Dijon Céréales et le Centre des sciences du goût et de l’alimentation ont aussi contribué à l’élaboration de ce petit pain.

Ce produit a maintenant comme objectif de venir en aide aux personnes âgées (notamment grâce à sa facilité de mastication), mais aussi à toutes les personnes malades atteintes de dénutrition, soit près de 2 millions de Français au total.

 

 

 

Posté par clory_b à 00:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 septembre 2017

Plaisirs simples

Un moment parfait.

Ce temps monotone qui invite à ce moment paresseux, moelleux, calme et empreint de sérénité.

C. s'est assoupie sur le divan tandis que N. joue tranquillement avec son nouveau garage. Les chats s'évitent et dorment chacun sur un fauteuil.

L'odeur de la potée qui mijote, le silence et ce temps suspendu dans le bonheur d'être seulement ensemble, paisibles et abandonnés.

J'ai presque envie de citer Lamartine: "ö temps, suspends ton vol" ...

Posté par clory_b à 19:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


30 juillet 2017

Gilles Marchal

Fin de soirée avec Sacha qui me demandait de lui parler de mon ami Gilles Marchal, disparu il y a maintenant 4 ans. ..


J'ai alors raconté l'ami, sa culture immense, son intelligence, sa manière d'être Libre, du refus qu'il avait de ce qui est "bourgeois" , trop facilement accepté sur le plan social. J'ai raconté la complicité, les soirées à refaire le monde, son humour, sa voix magnifique (que je lui ai fait écouter), ses livres. J'ai raconté l'absence que la vie nous avait imposée parce que pris par des ailleurs qui ne pouvaient se croiser et nos retrouvailles enfin près de 30 ans plus tard juste avant que ... 


Je suis triste et son absence me pèse. Ecrire sans l'avoir comme lecteur me parait aujourd'hui difficile car il avait cette manière de faire évoluer le débat avec forces anecdotes, toujours avec un humour décapant, parfois grinçant mais jamais méchant. C'était une belle personne et si je suis triste ce soir, je me dis que j'ai eu cette immense chance de croiser son chemin.


Dans quelques jours nous serons un peu plus proches de lui, sur le sol où il a posé ses pas et c'est bien que je puisse aller lui rendre visite là où il repose.

Maisons sans visages Gilles Marchal ..

Posté par clory_b à 02:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

20 juin 2017

Parents et dépendance(s)

Hummm,trois ans que je n'ai pas écrit une ligne ... et quatre ans en septembre que je suis toujours au service de mes parents.

Qu'on se le dise : s'engager dans cette voie de l'aide à nos parents âgés n'est pas une sinécure. Personnellement, quand, en septembre 2013 j'ai dû prendre les miens en charge 'parce que je disposais d'une maison avec un accès direct' (traduire plain-pied), j'étais loin de m'imaginer que je signais pour X années.

Rien n'est simple dans l'exercice. Vous y laissez votre travail, vos habitudes, vos amis, vos vacances, votre couple si vous êtes deux, votre tranquillité d'esprit, pour vous consacrer à un service room 24h/24h.

Ajoutez à cela la gestion d'un stress permanent, les heures passées chez les médecins, à l'hôpital, aux urgences, la préparation des médicaments (qui changent tout le temps), la surveillance médicale at home, les menus adaptés, les remarques du genre 'moi je ne cuisinais pas ça comme ça' ... et vous aurez, sans aucun doute, tout comme moi, des envies de dénicher enfin la recette du bouillon de 11 heures pm.

Parce que la personne âgée est capricieuse et qu'elle n'aime pas sortir de ses habitudes. Si vous évoquez la maison de retraite, vous aurez droit à une mine déconfite, des yeux larmoyants, une petite remarque du genre : 'quand tu étais petit(e), on s'occupait bien de toi' ... histoire de bien vous faire culpabiliser.

Quant à la fratrie ... si comme moi vous avez la chance inouie d'être la seule fille flanquée de deux frangins, n'attendez aucune aide de leur part. C'est, comme par hasard, toujours à la femme qu'échoit le rôle de se coltiner les corvées ... surtout celle-là.

Alors oui, il y a des solutions .... qui sont toutes refusées ! "Quoi la maison de retraite ??? Tu veux nous abandonner, nous faire mourir plus vite"  (ben j'y pense bien un peu même si ce n'est pas très chrétien mais bon ...). Quoi, tu veux nous faire garder par une qui ne saura pas faire ? (de toute manière personne ne trouvera grâce à vos yeux) ; Aller chez ton frère ?? Ton père ne supportera pas le voyage ! (m'en fiche !).

 

J'ai juste envie de dire : c'est quoi ce bordel ???? Est-ce vraiment le rôle des enfants d'assister ainsi leurs parents, de sacrifier leur vie (enfin les années qui restent hein parce qu'on est plus tout jeune non plus). C'est quoi la solution ? Peut-être de ne pas culpabiliser devant leur mine déconfite à la moindre contrariété, prendre de la distance, être raisonnable plutôt que raisonné.

J'aimerai bien quelques témoignages car je présume que je ne suis ni la première et sûrement pas la dernière à vivre 'entre parent(s) thèse' ...

 

Posté par clory_b à 01:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

16 septembre 2014

Lire encore et toujours !

Vaste entreprise que de nettoyer chaque ouvrage de sa bibliothèque ... Mais quel plaisir de retrouver certains d'entre eux, de ressentir encore les émotions qu'ils ont pu procurer ... Revoir les annotations, parcourir un passage ... Bref, cela m'aura pris l'après-midi mais quel plaisir d'avoir pu faire de la place pour accueillir les derniers livres achetés et ceux à venir ... Lire restera toujours mon plus grand plaisir.

Posté par clory_b à 19:51 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 juin 2014

Apéro Pétanque !

 

PETANQUE

Vous voilà, pieds en canard, le flex du genou souple, les yeux plissés déviant les rayons du soleil. C'est bon, avec votre style cochonnet 2014, vous allez pouvoir chiquer d’la boule aux apéros de la pétanque.

Mettez les voiles au boulodrome Léo Lagrange, à la porte de Charenton, pour un apéro champêtre aux accents du sud. Nicolas et ses compères vous attendent l'espadrille ferme. Ajustez votre tir parce qu’entre pétanque, Ricard et barbeuc’, le programme est chargé. Montez votre équipe de 3, filez à la guinguette récupérer votre triplette et initiez-vous aux subtilités pétanquesques. Oh le palouf ! Tu devrais tenter une rétropissette ! (comprenez : tu tires trop court, tu devrais pointer pour éviter les irrégularités du terrain). Alors, vous êtes pas calé pépouze là ?

Les Apéros de la Pétanque, tous les jeudis, jusqu’en Septembre, au Boulodrome Léo Lagrange, accès par la route des fortifications, de 18h à 1h, métro Porte de Charenton. Boules de pétanque gratuites. Pinte : 6€, Ricard : 3€, bouteille de blanc/rosé : 16. Et en plus, la coupe du monde est diffusée !

Posté par clory_b à 12:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 mai 2014

Les grandes gueules

La salle d'attente est bondée. Chacun prend son mal en patience quant arrive une femme qui commence déjà par pousser un gros soupir de désolation en comptant mentalement le temps qu'elle devra passer à attendre son tour.

Jusque là, rien que de bien normal mais, avez-vous remarqué que systématiquement, dans quelque salle d'attente que ce soit, il y en a toujours un(e) qui va se lancer dans un discours critique, prend à partie toutes les personnes présentes pour incrimer le pauvre médecin qui, décidément, passe trop de temps avec ses patients, qui va vous interroger sur votre pathologie, classifier les urgences relatives et vous raconter sa vie par le menu.

Perso, je ne supporte pas ce type d'iindividu, grande gueule, souvent à la limite du vulgaire et d'une effronterie à faire peur.

Au moment où, après nous avoir bassiné pendant près de 45 minutes elle redit qu'elle ne va pas rester, nous lui avons tous demandé de ne pas se faire de mal et de revenir un autre jour ! Marrant, elle s'est tu et à conservé sa place.

Tout ce cirque pour ça ??

Posté par clory_b à 09:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,